Introduction à La Géobiologie

Introduction à La Géobiologie

 

Le mot géobiologie vient du grec : geos, signifie la terre, bios signifie la vie et logos signifie la science.

 

La géobiologie est une discipline qui cherche à comprendre les différents rapports entre l'environnement local et la santé des êtres vivants.

 

C’est une technique et un art qui étudie et cherche à comprendre les différents rapports entre l'environnement local et la santé des êtres vivants, hommes, animaux, plantes et du minéral.

En utilisant les informations fournies, entre autres, par l'astrophysique, la géophysique, la géologie, la biologie, l'hydrologie, l'électronique et l'apport de la Tradition.

 

L’analyse des lieux me permet de vous apporter les conseils et les solutions nécessaires afin d’optimiser les espaces de vie.

 

Nos lieux de vie, élevage et terrain peuvent être perturbés par plusieurs types de phénomènes :

Les champs électriques, magnétique, électromagnétiques, les failles géologiques, les cours d’eau souterrains, les réseaux telluriques, …

 

Lorsque l’humain et les animaux dorment ou séjourne souvent au même endroit, en étant stationné sur certains phénomènes négatifs, ils subissent un stress entrainant une baisse de vitalité.

 

En détectant ces phénomènes et en les neutralisants, le vivant est plus propice à se défendre.

 

Il est également très important de faire attention aux matériaux de construction ou la rénovation de nos bâtiments car certains empêchent la circulation des champs électromagnétiques qui sont favorables à la vie.

 

En effet la terre est soumise à deux types de champs électromagnétiques:

  • Cosmique : ceux qui viennent du soleil, des étoiles et de la lune.
  • Tellurique : ceux qui viennent du centre de la terre et de la croûte terrestre.

Un bâtiment doit être le lieu de rencontre de ces deux énergies. Les matériaux écologiques, mais surtout biologiquement compatibles, permettent le passage des informations.

 

Le rôle du géobiologue est « d'aider les personnes et animaux à maîtriser, dans une certaine mesure, toutes ces contraintes et de compléter ainsi la mission du médecin et du vétérinaire. »